Vous avez investi dans un placement qui ne rapporte pas ? Cela peut arriver à tout le monde. Mais que faire pour y remédier ? Quelle serait la meilleure solution ? Et quelles sont les erreurs à éviter pour les nouveaux placements ?

Mauvais placement : c’est quoi au juste ?

Un mauvais placement est un investissement dont le rendement est très faible ou qui s’affaiblit dans le temps : taux à la baisse, prix de la location trop petit, etc. Mais on peut aussi le définir comme un placement qui ne respecte pas son profil d’investisseur, qui n’est plus conforme à ses objectifs ou qui ne plait guère au titulaire. Quelle est donc la solution ? Faites le bilan de votre portefeuille et vendre ou transférer les mauvais placements.

Que faire d’un mauvais placement ?

La solution la plus juste est bien sûr de se débarrasser du ou des mauvais placements. Seulement, c’est plus facile à dire qu’à faire. Il est donc préférable de vendre les parts. Cependant, les professionnels du secteur suivent de près les tendances et peuvent vous acheter votre placement à un coût morbide. De la sorte, cette alternative ne doit être envisagée que si vous êtes vraiment au bout du gouffre. Toutefois, avant de céder votre placement, vous devez prendre en compte les éléments suivants :

  • la décote : quelle est la perte de valeur réelle ?
  • et les intérêts fiscaux : ne pourront-ils pas compenser les pertes ?

Remarque : Il existe également une autre option : transférer les mauvais placements (épargne retraite, titres…).

Néanmoins, certains d’entre eux ne sont pas transférables à l’instar de l’assurance vie. Que vous souhaitiez épargner pour un objectif précis, constituer une rente complémentaire ou tout simplement faire fructifier un capital : votre simulation de placement en contrat d’assurance-vie vous aidera à y voir plus clair. Pour simuler votre placement en assurance vie en 5 minutes, vous n’avez qu’à visiter Althos Patrimoine – Gestionnaire de patrimoine.

Quelles sont les précautions à prendre à l’avenir ?

Afin d’éviter les mauvais placements, il convient de s’informer sur les tendances, la fluctuation du marché financier, etc. N’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel avant d’investir, car un placement est toujours risqué ! L’assistance d’un conseiller en gestion de patrimoine peut vous être d’une grande utilité pour un placement immobilier. En outre, prenez également en compte votre profil d’investisseur, votre horizon d’investissement et vos objectifs avant de faire un placement. De même, soyez vigilant aux placements qui promettent des rendements excessifs. Ce peut être de l’arnaque !

Remarque : Votre société peut mettre en place un plan d’épargne entreprise (PEE), un plan d’épargne retraite collectif (Perco) ou un contrat retraite. Si vous estimez que la rentabilité est faible, vous pouvez refuser d’y participer.