Le fait de collecter des paiements peut prendre beaucoup de temps pour les entreprises surtout dans le contexte actuel où la plupart des transactions se font virtuellement. Voici dans cet article quelques étapes pour bien choisir les moyens de collecte de paiement.

Connaissez les types de paiements existants

Autrefois, il a été difficile de collecter des paiements dans d’autres pays, que ce soit à cause des réglementations ou des barrières de la langue. Actuellement, il est pourtant devenu plus simple grâce à l’introduction de la zone SEPA ou la Zone Unique de Paiements en Euros. Dans cette zone, il existe plusieurs types de paiements possibles. D’abord, il y a les virements bancaires qui sont des moyens de collecte de paiement B2B ou d’entreprise à entreprise. Il se peut qu’ils concernent également des paiements par des consommateurs pour des sommes élevées.

Ensuite, il y a les cartes de débit et de crédit qui constituent un des moyens de collectes les plus faciles pour les clients particuliers. Comme moyens de paiement, il y a également le paiement par monnaie électronique. Il s’agit d’une monnaie stockée sur un serveur généralement sur internet. Elle est généralement acceptée par la plupart des pays du monde, la monnaie électronique. Il existe aussi une autre méthode qui est le prélèvement automatique. Il s’agit des prélèvements bancaires relatifs aux abonnements et aux types de paiement récurrent. Il est à noter aussi qu’il est nécessaire de mentionner le paiement par chèque, qui est actuellement en train de s’effacer à cause de ses coûts plus élevés que ceux des autres types de paiements. Pour faciliter les moyens de collecte de paiement, il existe des professionnels qui ont pour objectif de maximiser les collectes de paiement de leurs clients. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Evaluez bien les coûts et les risques

Il est bon de savoir que dans le cas des virements bancaires internationaux, les coûts peuvent fortement fluctuer dans le cas où le pays n’appartient pas dans la zone euro. Ils sont généralement plus abordables dans le cas du virement bancaire SEPA. Dans le cas des paiements par carte, il est important de savoir que les frais de prélèvement sont élevés, allant de 2 à 4 % du montant de chaque transaction avec des frais fixes pouvant atteindre 30 centimes. À cela s’ajoutent des frais additionnels lorsqu’il s’agit d’un paiement à l’international. Dans le cas des prélèvements SEPA, les inconvénients concernent surtout le volume de dossier à préparer et le long mois d’attente avant l’obtention de l’Identifiant Créancier SEPA. Il est également possible de faire appel à des prestataires pour fournir cet identifiant.

Adaptez selon le type de client

Pour trouver la solution sur mesure, il est primordial de comprendre le type de client et d’adapter les moyens de paiement selon leurs besoins. En effet, plusieurs facteurs sont à considérer notamment le territoire géographique et la catégorie d’âge du client cible. Les moyens de paiement peuvent varier selon les régions ou les pays. À titre d’illustration, la plupart des Français utilisent les cartes comme moyen de paiements en ligne tandis que seulement un quart des Allemands les utilisent. C’est la raison pour laquelle l’entreprise devrait identifier le moyen de collecte le plus utilisé dans sa région et tenir compte de la préférence de ses clients.

En faisant cela, l’entreprise améliorera la satisfaction du client. Toutefois, l’entreprise devrait toujours être à l’écoute des consommateurs et d’adapter le moyen de collecte en fonction de l’expérience achat. Dans le cas d’un paiement récurrent par exemple, il y a des moyens de paiement qui compliquent la procédure en demandant la confirmation du client à chaque prélèvement. Il est donc intéressant de choisir celui qui traite les paiements sans l’intervention du client.