La société civile de placement immobilier, dénommée SCPI, est un type d’investissement en immobilier locatif mutualisé qui est poussé vers le succès. C’est un moyen efficace pour s’accumuler un revenu complémentaire. Ce placement présente un avantage considérable, notamment le large choix de formules de souscription. Les investisseurs n’ont rien à gérer, c’est la société de gestion qui effectue les formalités, gère et distribue les loyers. Les stratégies des sociétés et les modalités sont variées. Comme il est difficile de s’y repérer, des conseils sont vivement recommandés pour y voir clair avant de s’intégrer dans SCPI.

SCPI de rendement : les différents modes de souscription

La scpi de rendement est l’un des placements exceptionnels offrant une aussi large option de modes de souscription, répondant à des buts très variés. L’investissement cash est idéal pour augmenter les revenus mensuels. Apparu récemment, l’investissement programmé est en train de se répandre dans les entreprises de gestion. Il s’agit d’une forme de placement cash, pour les petits épargnants. Cet aspect nécessite d’acquérir une part ou plusieurs parts, au départ, puis d’économiser mensuellement quelques dizaines d’euros en SCPI. L’investissement à crédit est conseillé pour se constituer un patrimoine en jouissant de taux de crédit historiquement bas et de la déduction des intérêts d’emprunt. Quant à la souscription avec l’assurance vie, c’est une alternative au fonds euros afin de diversifier les placements, d’améliorer le rendement du contrat, en contrepartie d’un manque de garantie en capital. Et pour la souscription en démembrement de propriété, l’obtention de la nue-propriété de parts de SCPI donne l’occasion de se constituer un patrimoine à terme sans pression fiscale à l’impôt sur le revenu. Une personne redevable de l’IFI ou impôt sur la fortune immobilière, a intérêt à acheter comptant afin de diminuer son patrimoine taxable au cours de la durée du démembrement. Un professionnel indépendant se charge de vous aider dans l’explication précise et claire du fonctionnement de la scpi de rendement

Opter pour un horizon d’investissement approprié.

Outre le profil de risque, l’horizon de placement est un critère essentiel dans le choix d’un investissement plutôt qu’un autre. En effet, en intégrant l’échéance de placement à vos paramètres que vous pourrez choisir le placement avec un rendement optimal. En règle générale, plus la période d’investissement est longue, plus le risque que vous prenez est élevé et vous attendez un rendement substantiel. Tout d’abord, la plus grosse source de difficulté de SCPI est le niveau des frais acquittés à l’entrée. Cela représente généralement entre 2 et 3 années de rendement avant la fiscalité, à savoir jusqu’à plus de 6 ans de rendement après la fiscalité pour les contribuables lourdement imposés. Tout d’abord, il est certain que l’horizon de placement en SCPI doit être conformément long afin que les revenus générés supportent les frais d’entrée. Au-delà de huit à dix ans, l’investissement est défini à long terme. Le temps devient donc le meilleur allié, car il apporte aide pour investir sur des marchés boursiers qui éprouvent de fortes variations à moyen et court terme. Toutefois, sur des durées longues, ces derniers sont historiquement les plus rentables, puisqu’ils finissent généralement par se redresser après les crises, avant d’affronter de nouveaux sommets. Néanmoins, il ne faut pas oublier que même sur des périodes de 10 ans et plus, certains investisseurs n’arrivent pas à retrouver leur mise.

Assumer la liquidité relative de l’investissement

Un autre piège à éviter concernant les SCPI est l’insuffisance de liquidité à la revente. En réalité, la revente des parts n’a jamais été assurée par la société de gestion. Cela peut être une donnée réglementaire du marché des SCPI, prescrite par le régulateur de marché. L’investisseur qui pense avoir besoin de recouvrer ses fonds à tout moment doit alors renoncer à investir en SCPI. Cependant, en dehors de cette caractéristique structurelle du marché, les SCPI ne se valent pas en vertu de liquidité. De nombreuses SCPI assure une liquidité entièrement satisfaisante avec des demandes de rachat qui sont acquittées en l’espace de 2 ou 3 semaines. C’est notamment le cas des grandes SCPI gérées par des filiales des groupes assurantiels ou bancaires, qui peuvent collecter dans toutes les configurations de marché. D’ailleurs, seul un niveau de collecte considérable assure dans les faits, la revente des lots pour les épargnants souhaitant abandonner une SCPI à capital variable. En revanche, la liste d’attente d’épargnants qui souhaitent revendre leurs parts de petites SCPI, administrées par des sociétés de gestion peu connues, peut être quelquefois plus longue. En ce qui concerne, les scpi de rendement à capital fixe, leur trésorerie dépend d’un carnet d’ordres pratiquement fourni et peut être aléatoire en matière de prix d’exécution et de taille.

Ne pas se fier au rendement et opter pour une diversification

Une autre erreur à ne pas commettre est de sélectionner une SCPI exclusivement sur la base de son taux de rendement passé. À un moment donné, l’expérience montre effectivement que certaines SCPI ont pu profiter d’un faible niveau d’encours qui permet d’afficher un taux d’occupation constamment très élevé. D’autres ont pu bénéficier de revenus locatifs relatifs à des baux anciens dont la viabilité peut s’avérer incertaine. Par conséquent, les dividendes versés sont un indicateur à relativiser. Ainsi, il est essentiel d’approfondir l’analyse en portant une attention particulière à la qualité du patrimoine de la SCPI, à sa localisation, à son niveau d’encours et à son rythme de la collecte. Pour réduire les risques de perte, il est meilleur de répartir votre investissement. En somme, investir en scpi assurance vie reste évidemment une démarche spécifique confrontée aux produits d’épargne financière. Toutefois, les principes fondamentaux de tout placement doivent malgré tout être respectés, notamment la diversification qui aide à réduire le niveau de risque. Dans ce cas, il sera judicieux de ventiler son investissement sur nombreuses SCPI, en jouant sur la conséquence de diversification géographique et sectorielle du patrimoine immobilier.