De la recherche de la cible à la signature du contrat, la reprise d’une entreprise nécessite une bonne préparation. C’est un projet qui n’est pas du tout facile, surtout quand on ne dispose pas d’un budget suffisant. C’est pourquoi, il existe quelques conseils essentiels qui pourraient vous aider à reprendre une entreprise sans apport. Il est nécessaire de suivre à la lettre les différentes étapes afin que votre projet de reprise ne rencontre aucun problème. Il est donc important de connaître les différentes procédures à suivre pour reprendre une entreprise. Si vous souhaitez en savoir plus, ce guide vous fournira toutes les informations dont vous avez besoin.

Pourquoi reprendre une entreprise ?

Même s’il existe plusieurs choix pour un entrepreneur comme la création d’entreprise ou la reprise d’entreprise, cette dernière est la plus populaire. En effet, la reprise d’une entreprise existante présente de nombreux avantages qu’il ne faut pas négliger lorsqu’on veut se lancer dans le monde de l’entrepreneuriat. Tout d’abord, la reprise d’une entreprise vous permet de bénéficier des installations utilisées pour la production. Vous n’aurez plus besoin d’investir dans des équipements pour le bon fonctionnement de votre entreprise. Ensuite, vous profiterez également de la réputation de l’entreprise au niveau local, national et même mondial selon les cas. En outre, il est plus que l’entreprise que vous allez reprendre a déjà ses clients qui pourraient vous aider dans votre campagne de marketing. Mais le plus important est que l’entreprise dispose déjà d’une structure interne établie prête à vous aider. Ce sont les employés qui connaissent déjà le secteur et qui ont une certaine expérience que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Enfin, les discussions avec les institutions bancaires seront simplifiées. En effet, l’entreprise a déjà une activité financière qui pourra vous aider dans la recherche de financement auprès de ces institutions. Cela peut être un atout majeur pour vous aider à savoir comment reprendre une entreprise sans apport.

Où trouver de l’argent pour reprendre une entreprise ?

Tout le monde sait que la reprise d’entreprise peut coûter cher. Pour quelqu’un qui dispose d’un budget suffisant, le rachat ne pose aucun problème. Cependant, si vous ne disposez pas de fonds suffisants, ne vous inquiétez pas, car il existe de nombreuses solutions qui vous permettent de reprendre une entreprise sans apport. La première solution est de demander une aide gouvernementale comme l’ACRE ou l’aide à la création et à la reprise d’entreprise. C’est l’aide la plus demandée par les personnes qui veulent reprendre une entreprise mais qui n’ont pas les moyens. Si cette aide était auparavant réservée aux demandeurs d’emploi, les nouvelles mesures ont élargi la liste des bénéficiaires pour favoriser la création d’emplois. Vous pouvez également demander un prêt auprès des banques et des institutions financières. Pour une reprise d’entreprise, les discussions pour obtenir un prêt bancaire sont plus faciles, surtout si l’activité de l’entreprise durant les trois dernières années d’exercice est plutôt rentable. Néanmoins, le prêt bancaire ne peut pas couvrir la totalité du prix d’achat de l’entreprise. Pour cela, il est nécessaire de trouver d’autres sources de financement comme les plateformes de crowdfunding, les fonds d’investissement, les réseaux de business angels et bien d’autres. Il est même possible de demander à la famille de vous aider à financer le rachat d’une entreprise. Cette dernière procédure est également connue sous le nom de love money.

Quels sont les dossiers à préparer pour réussir une reprise d’entreprise sans apport ?

Quel que soit le type d’investissement que vous avez choisi, sachez qu’il y a quelques éléments à préparer pour appuyer votre demande de financement. Cela peut vous aider à financer votre projet de reprise d’entreprise sans apport le plus rapidement possible. Le document clé qui peut valider ou non votre demande de financement est le business plan. C’est un document très important que vous devrez rédiger soigneusement en tenant compte du passé de l’entreprise, de son présent et surtout de son futur. Le but est de montrer à vos futurs investisseurs que votre projet a une base stable. Pour ce faire, vous devrez décrire les opportunités commerciales du projet. Cette partie doit inclure l’étude de marché que vous avez réalisée, votre stratégie commerciale et marketing pour atteindre vos objectifs. Mais la partie la plus importante d’un business plan est la partie financière qui comprend de nombreux tableaux qui pourraient aider les investisseurs et les banques à valider le financement. Il s’agit de montrer les bilans prévisionnels de l’entreprise en tenant compte des résultats actuels. Une étude de faisabilité est également nécessaire pour faire le point sur votre situation et celle de l’entreprise que vous allez reprendre. Le but est de se poser les bonnes questions avant d’acheter l’entreprise. Il s’agit de déterminer si le projet est viable à court ou à long terme.

Quelles sont les démarches administratives à suivre pour reprendre une entreprise ?

Avant la signature du contrat, quelques démarches administratives doivent être effectuées. Il s’agit notamment du déblocage des fonds. Vous devrez vous assurer que les différents financements que vous avez obtenus sont disponibles au moment de la signature du contrat. Ensuite, vous devrez signer un protocole d’accord qui détermine les obligations et les droits de chaque partie. Celui-ci doit être en rapport avec les négociations que vous avez menées pour la reprise de l’entreprise. Il est également important de rédiger un acte de reprise qui peut se faire avec ou sans notaire selon les cas. Ce document permet de faire l’inventaire de l’entreprise avant la reprise. Après la signature du contrat, les démarches administratives à effectuer diffèrent selon le statut juridique que vous avez choisi pour l’entreprise. Il est également important de prendre en compte certaines procédures supplémentaires pour des situations particulières. Cela concerne les crédits et les brevets de l’entreprise. En effet, si des équipements sont concernés par un crédit-bail, seule la société qui a fait le prêt peut les transférer. En ce qui concerne les brevets, il est nécessaire de procéder au changement officiel des propriétaires de la marque auprès de l’INPI ou Institut national de la propriété industrielle.