Les banques tiennent une place importante dans l’économie nationale. Même après l’explosion du crowdfunding ou financement participatif, le recours aux établissements bancaires reste incontournable pour la plupart des entreprises pour résoudre les problèmes liés à la trésorerie et pour mettre en place de nouveaux projets à travers de nombreux services.

Les différents types de crédits pour les entreprises

Les prêts pour les professionnels sont regroupés en plusieurs catégories, pouvant répondre à des besoins bien précis, à savoir :

  • Le crédit-bail (leasing) : grâce à ce type de crédit, une entreprise peut utiliser un bien (mobilier, immobilier ou véhicule) sans avoir à l’acheter
  • Le prêt amortissable : il peut financer différents types de projets professionnels
  • Le crédit revolving : c’est une solution très intéressante pour résoudre des problèmes à court terme
  • Le crédit de trésorerie : il sert à alimenter la trésorerie d’une entreprise
  • L’affacturage : c’est une avance réalisée par l’établissement financier sur la base des factures non échues afin d’éviter les retards et les impayés
  • Le crédit stock : il est destiné à financer les stocks qui mobilisent une trésorerie importante
  • Le découvert bancaire : le montant est évalué à 15 jours à 1 mois de chiffre d’affaires selon la banque (banque en ligne ou traditionnelle) et le secteur d’activité
  • le prêt d’honneur
  • l’escompte commercial, etc.

Les banques : des acteurs majeurs pour financer les entreprises

Chaque année, on a pu constater une hausse du financement des entreprises par les établissements bancaires. Les cibles principales sont les TPE et les PME. Cela est dû au fait que le nombre de projets ne cesse de s’accroitre alors que les ressources sont insuffisantes. L’année dernière, les chiffres sont vraiment ahurissants. Par exemple, plus de 200 milliards d’euros ont été octroyés pour financer des besoins en trésorerie et plus de 600 milliards d’euros pour les besoins en investissement.

Par ailleurs, le recours à un crédit bancaire est devenu plus intéressant pour les professionnels puisque les taux sont actuellement très bas : 1,86 % en moyenne en France et 2,23 % pour le reste de la Zone Euro. Enfin, l’octroi d’un financement bancaire a été facilité. Les procédures sont plus simples et le délai d’attente a été réduit.

Des crédits pour tous les besoins !

Selon les besoins de l’entreprise, les banques peuvent proposer des délais de remboursements plus ou moins longs (allant de quelques mois à plusieurs années) et des formules personnalisées. Par exemple, les banques peuvent suggérer des crédits relais pour des besoins en fonds plus importants sur le long terme. Ainsi, chacun peut y trouver son compte. D’ailleurs, avec la concurrence qui est de plus en plus serré, et avec les comparateurs en ligne, il est plus facile de nos jours de trouver la formule la plus adaptée à ses besoins au meilleur prix.